Paravent

Faire du paravent non pas un objet usuel, mais une sorte de limite symbolique entre deux mondes, deux espaces séparés.

Entre sculpture et peinture, sa forme à la fois rigide et mouvante se déploie entre nous et un ailleurs mystérieux.

D’origine asiatique, le paravent est entré en Europe comme un meuble décoratif plutôt qu’une œuvre d’art à part entière. J’ai essayé de lui redonner sa place en l’habillant de lumière, en le transperçant de part en part, en utilisant le cuivre, le verre et l’acier.

L’espace, la matière et la lumière, la simplicité du support opposé au graphisme tourmenté, m’ont permis de réaliser des créations à chaque fois renouvelées.